Gaz et électricité : changer de fournisseur


EDF et GDF : la fin des monopoles

Jusqu’au début des années 2000, la vente et la distribution de l’électricité et du gaz naturel était un monopole, détenu par deux entreprises publiques, EDF et GDF. Ceci a permis à l’état d’assurer à tous les français une véritable égalité quant aux conditions tarifaires. L’accés à l’électricité est même considéré comme un droit, et doit être garanti pour tous. Et force est de reconnaître qu’il était préférable de nationaliser ce secteur lors de l’établissement des réseaux de transport et de distribution, et de la construction des principaux moyens de production. On tremble en pensant à ce qui se serait passé si ces marchés n’avaient pas été sévèrement régulés : de l’électricité, dans une ferme isolée ? très chère. De l’électricité dans un village de montagne ? Improbable. Des centrales nucléaires ? Dangereuses.
Commençons donc par admettre que EDF et ses salariés ont accompli un travail formidable, GDF aussi. Les français ont payé, par l’impôt, les lourds investissements du nucléaire civil, mais la mission a été bien accomplie. Nous profitons aujourd’hui de l’un des tarifs électriques les plus bas du monde, le réseau fonctionne bien, sauf événements climatiques exceptionnels, et nos centrales sont sûres, et correctement entretenues. Les râleurs étudieront avec profit la situation sur ces points d’autres pays industrialisés.
Alors était-il intéressant d’ouvrir ce marché de l’énergie ? La réponse est oui, mais elle doit être expliquée, le raisonnement étant complexe. Au niveau du client, une fois assurée la disponibilité des réseaux et des moyens de production lourds, la concurrence, si elle fonctionne correctement, peut permettre d’obtenir de meilleures conditions, sur les tarifs, sur les services. En augmentant le nombre de prestataires possibles, on permet l’émergence de nouvelles idées, de nouvelles offres.
Du point de vue financier et industriel, cela permet de répartir les efforts de conception et de construction de nouveaux moyens de production sur plusieurs acteurs, qui bien sûr auront des objectifs de rentabilité, mais ceci est correctement encadré pour le moment.
Enfin, et c’est loin d’être une considération marginale, EDF est une entreprise très performante à l’échelle internationale, même si le développement de son parc national a été soutenu par l’impôt. EDF dispose d’un extraordinaire savoir-faire en matière de production et de gestion de l’électricité, et a de grands atouts pour remporter des marchés dans le monde entier. La question de la production d’électricité étant politiquement sensible (on parle beaucoup d’indépendance énergétique), être vue comme une entreprise publique française représentait un handicap pour EDF dans différents pays.
La production d’électricité en France

Electricité et gaz : les tarifs régulés

Pour encadrer l’ouverture des marchés de l’électricité et du gaz, plusieurs mesures ont été mises en place, et force est de constater qu’elles sont efficaces, et poussent les nouveaux acteurs à de meilleures performances. D’abord sont conservés des tarifs régulés, pour l’électricité et les gaz, proposés par les opérateurs historiques, respectivement EDF et GDF, devenu GDF-Suez à l’occasion de sa privatisation. Six mois après avoir changé de fournisseur pour la première fois, chaque client peut revenir à tout moment, sans pénalisation, au tarif régulé. Tester un fournisseur alternatif est donc un risque très limité, plus encore puisque l’on peut changer de fournisseur alternatif tous les mois y compris pendant les six premiers.
Cette fluidité du marché de l’énergie est très intéressante pour le consommateur : les opérateurs ne peuvent pas vous obliger à vous engager avec eux dans la durée, c’est interdit. Vous n’êtes pas content du tarif de votre électricité, ou du service fourni ? Même pas besoin de dire au revoir, le prochain fournisseur d’électricité chez lequel vous passerez se chargera de la résiliation.

ErDF et GrDF, garants de la qualité de distribution

La partie distribution de l’électricité et du gaz reste assurée par ErDF et GrDF(ou éventuellement un distributeur local soumis aux mêmes obligations, et qui s’appuie presque toujours, en fait, sur les moyens de ces deux entreprises), qui gardent une mission de service public, et leur indépendance vis-à-vis des différents fournisseurs d’énergie. La qualité de distribution sera donc la même, et excellente, quelque soit l’entreprise chez laquelle vous achetez l’énergie concernée. Ceci limite encore le risque lié à un changement de fournisseur.

Des fournisseurs alternatifs fiables et innovants

Puisque chaque client peut, à volonté, changer de fournisseur d’électricité ou de gaz de mois en mois, il est difficile pour les fournisseurs alternatifs de conserver ou de développer leurs parts de marché s’ils ne sont pas vraiment performants. Les particuliers soucieux d’économies et de la qualité de service iront naturellement vers les meilleurs, et si l’on ne trouve pas réellement son compte chez les nouveaux énergéticiens, il y aura un retour massif vers le tarif régulé, et les opérateurs historiques. Fin de l’ouverture du marché.
Les bons fournisseurs alternatifs, ceux qui resteront, rivalisent donc d’inventivité pour proposer les meilleures conditions, les meilleurs tarifs, des offres innovantes, et garder leurs clients. On trouvera donc des offres très intéressantes, pour l’électricité et le gaz, qui permettent des économies importantes sur les factures d’énergie. Il faut bien les comparer, les étudier, et remettre régulièrement son choix en question en cas de doute sur le fournisseur.

L’écologie en plus des économies

La démarche des fournisseurs d’énergie alternatifs ne s’arrête pas à des conditions tarifaires intéressantes. Certains vous proposent la fourniture d’électricité issue de sources renouvelables, pour une part ou l’intégralité de votre consommation. Le principe est en fait d’acheter à un producteur l’équivalent de ce qui vous est vendu d’électricité verte pour l’injecter sur le réseau. Ceci vous permet de soutenir sans grand effort le développement de solutions plus écologiques.

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. [...] solairesRentabilité de l’installation photovoltaïqueChoisir ses sources d’énergieLes fournisseurs d’énergieLes véhicules électriquesLes mini éoliennesLa production d’électricité en France [...]

Les commentaires sont fermés.